DERNIER ARTICLE. CRITIQUE DU LIVRE « L’OMBRE DES ANNÉES SEREINES », DE OLIVIER MARTINELLI. PAR LA ZONE D’EMBARQUEMENT CRITIQUE (OU ZEC), UNE AVENTURE DE CRITIQUE COLLABORATIVE SUR LE TERRITOIRE DE SAINT-NAZAIRE ET LA PRESQU’ILE DE GUÉRANDE.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

C’est une histoire d’hommes. De transmission père-fils.

Une histoire d’un fils qui écrit l’histoire de son père.

Une histoire racontée par le père, de nombreuses années après des .

Une histoire d’un père (a priori) non violent qui choisit la lutte armée par défaut, par contexte et par suivisme.

Une histoire d’un père (du côté de la mort), d’une mère (du côté de la vie) et du fils qui entre dans leur histoire passée (du temps où le père .

LIRE LA SUITE

« des faits de terrorisme »
« exécutait des actions directes »