Labo littérature | Ouverture publique au Vent se Lève !

Depuis 2013 le labo littérature (création littéraire, interactivité, recherche) mène des expérimentations en présence d’écrivains, poètes, artistes-plasticiens, photographes, designers, artivistes mais aussi chercheurs en sciences humaines, psychanalystes, médiateurs culturels, pédagogues, travailleurs sociaux… Ce labo expérimente des formes de création littéraire participative et interroge cette méthode comme un mode de production de l’art.

Dans ce labo – temple de l’amour de l’hésitation – il s’agit de faire une pause collective quelques jours dans l’année pour éprouver et penser les enjeux de la création littéraire quand elle passe par le détour du collectif. Le labo s’appuie entre autres sur des textes apportés au fil des rencontres par chacun des laborantins (des textes de leur composition ou non). La méthodologie de recherche épouse le principe du MC tournant (Maître de cérémonie, en référence aux MC qui mettent le feu aux soirée Hip Hop, battles et autres événements du genre). À chaque temps de labo, un binôme de « laborantins » volontaire propose une méthode de recherche qui lui est propre.

Sur proposition du Vent Se Lève !, une fois l’an les laborantins ouvrent leur recherche au public à l’occasion d’une rencontre littéraire. La première a lieu ce samedi 4 avril. Ce sera l’occasion pour les laborantins de restituer leur travaux (ou du moins quelques effluves) et d’en dire un peu plus sur leur fameuse posture de recherche dont l’inventaire (non exhaustifs) se termine à ce jour par « des chercheurs qui cherchent à se sauver (pour ne pas devenir des mues de serpent)