[Centre National de la Danse – Pantin] : Journée de recherche autour du manuscrit « Myth(e) – roman dansé »

| 09 avril 2016 | 

larbi myth A3(c)koen broosDansécriture, en présence de Martin Givors (doctorant en arts du spectacle à l’Université Grenoble Alpes), et Joël Kérouanton (écrivain & doctorant en arts du spectacle à l’Université Rennes 2).

Rencontre sous forme « dialoguée », ponctuée d’interventions solos,

lectures à voix haute et débats avec le public. 

*

Le 09 avril 2016 (10h00-17h00) Centre National de la danse, Salle des conférences, 1 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin | Entrée libre sur réservation. Apporter boissons & mets sucrés/salés, à partager à la pause repas.

Entre 2006 et 2010, le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui invita Joël Kérouanton à participer à la création et à la tournée de Myth, un spectacle inscrit dans une trilogie (Foi-Myth-Babel) jouée notamment au Théâtre de la Ville puis à La Villette (Paris). Immergé pendant plusieurs années dans la vie de la troupe flamande, Joël Kérouanton écrivit deux manuscrits, dont l’un, myth(e) – roman dansé, fera l’objet d’une publication en septembre 2016 aux éditions L’Œil du souffleur.

Martin Givors n’a pas assisté au spectacle Myth. Récent lecteur de ces manuscrits dans le cadre de sa recherche doctorale en danse, auteur d’un article critique sur les enjeux de ce travail d’écriture, il initie avec Joël Kérouanton cette journée de recherche qui sera ouverte à tous.

Martin Givors tentera de questionner ce qu’il nomme « les chemins de traverses empruntés par un écrivain pour écrire la danse sans préposition ». Son approche sera dite « médiologique », en ceci qu’elle s’attachera à interroger l’acte d’écriture même comme chaînon d’un processus de transmission des expériences : du danseur au regardeur-auteur, du regardeur-auteur au lecteur-non-spectateur. Mais plus spécifiquement, il s’agira d’étudier la manière dont l’écriture peut se faire le relais de l’expérience de spectateur de danse en empruntant une voie « métacognitive » (écriture des sensations méta-kinesthésiques, rythmicité de l’attention, développement des déploiements imaginaires, entre autres)

(…) En écrivant et regardant simultanément la danse, je m’impliquais dans la pièce, peut-être davantage qu’en employant mon seul regard. Comme il fallait continuer à trouver les mots pendant que la danse se déroulait, je prolongeais la scène sur le clavier, telle une pelote apparue. Aussi, le réel de la pièce devenait fiction de l’écriture, comme une petite voix provenant de myth, une petite voix qui racontait une histoire, s’élaborant là, devant moi, déposant une multitude de récits à chaque tentative de mouvement, laissant en fin de spectacle les histoire de myth se raconter toute seule. (…) JK.


PROGRAMME

10h00-12h30. Récit du parcours de la fabrique du manuscrit Myth(e) – roman dansé, un récit entremêlant lectures à voix haute, conférences et entretiens avec l’auteur et l’éditeur. Il s’agira de retracer l’histoire d’un processus de création, et de donner à voir l’oeuvre à la lumière de ses mutation successives. 

Repas partagé

14h00-17h00. Les participants, empreints de l’histoire de Myth(e) – roman dansé et de leur expérience d’auditeur-lecteur du texte, seront invités à échanger avec l’auteur, partager leurs interrogations et avis. Ce temps les conviera à se faire, un temps, co-créateurs de l’histoire du roman.

Réservation : M. Givors (martin.givors@univ-grenoble-alpes.fr) ou J. Kérouanton (info@joelkerouanton.fr)

"myth", création chorégraphique de Sidi Larbi Cherkaoui, 2007 © Photo _ Koen Broos
« myth », création chorégraphique de Sidi Larbi Cherkaoui, 2007 © Photo _ Koen Broos

Martin Givors. Doctorant contractuel en arts du spectacle à l’Université Grenoble Alpes sous la direction du Pr. Gretchen Schiller, au sein du laboratoire Litt&Arts. Sa recherche  propose de saisir les fluctuations de la perception et l’utilisation de l’énergie par les performer des compagnies Yoann Bourgeois et East-man au cours de processus de création. Dans la continuité de ses recherches de master sur le training de l’acteur et l’enjeu attentionnel dans la transmission d’une pièce chorégraphique, il effectue un travail de terrain, d’observations et d’entretiens, avec les artistes interprètes aux parcours interdisciplinaires des spectacles Celui qui tombe et Fractus V. Il mobilise pour ce faire une méthodologie croisant les sciences cognitives, l’anthropologie et la danse.

Parallèlement, il s’est formé au jeu d’acteur à la Comédie de Valence aux côtés de Christian Giriat de 2009 à 2011, période au cours de laquelle il découvre la pratique de la méthode Feldenkraïs, la psychophonie et la danse contemporaine. Depuis 2012, il suit une formation professionnelle en médecine chinoise et Qi Gong médical.


UnknownJoël KérouantonParallèlement à un parcours dans le champ social, mène un travail d’écriture autour de la danse et de l’art du spectateur (poésie, récit, essai, fiction). Le premier ouvrage, Sidi Larbi Cherkaoui, rencontres (L’oeil d’or, 2004) s’offre comme une écriture-promenade au côté d’un metteur en scène et de ses interprètes, à l’occasion des créations Ook et Foi.

Depuis 2008, par l’interface de son travail de création littéraire, initie des créations participatives mettant en vis-à-vis des communautés de spectateurs ou de lecteurs. L’une de ces aventures est Le Dico Du Spectateur, une oeuvre ouverte et interactive, qui a pour appui un site internet et dont l’objet principal est le champ des arts du spectacle. Il y est mené des expériences sensorielles de spectateur autour de la question : Quel effet ça fait d’être un spectateur ? A priori on n’en sait rien. Pas plus que de savoir quel effet ça fait d’être une chauve-souris. Le résultat de ces expériences est présenté en imprimé, sur écran ou lors d’ouverture publique.

L’année 2016 est l’occasion de valider des acquis de l’expérience (VAE) à l’Université de Rennes 2, dans le cadre d’un doctorat Art/lettre mention théâtre sous la direction du Pr Sophie Lucet, au sein du laboratoire Arts : pratiques et poétiques. Cette VAE s’inscrit notamment dans une démarche de déconstruction/reconstruction du matériel intellectuel et littéraire produit. Présentation des axes de recherche : ici.


Photo à la Une _ © Koen Broos