réseau scientifique

Les expériences de démocratie culturelle questionnent la place de l’auteur/artiste et du public dans le processus de production. Les pièges s’avèrant nombreux, la forme esthétique autant que les modes de relations sociales déclenchées par l’expérience nécessitent d’être pensés continuellement.

Le réseau scientifique d’ÉCRITURE EN VIS-À-VIS se propose de penser les savoirs d’usage  de ces créations partagées : la négociation préalable entre l’initiateur de l’expérience et le commanditaire, la paternité tout au long du processus de création, la temporalité spécifique liée à la méthode de création participative, la « rencontre » artiste-public, l’influence des nouvelles technologies sur la création (plateforme d’écriture collaborative, crowdsourcing, …), la restitution de la création aux contributeurs, le partage public et le postulat esthétique des « Traces ». Autant de questionnement qui nécessitent d’être problématisés, afin de penser l’esthétique et l’éthique comme un seul et même geste.

Pour ce faire un réseau scientifique accompagne les expériences de création. Il est composé de chercheurs-res excerçant dans des domaines qui abordent les questions soulevées par la création participative telle qu’elle est conçue ici : esthétique, littérature, art du spectacle, sciences humaines, pédagogie, travail social, économie des réseaux sociaux.

Le réseau scientifique enrichit les activités d’ÉCRITURE EN VIS-À-VIS par ses travaux et il les interroge. Les contributions, au minimum annuelle, prennent des formes diverses : échange par mail ou réseaux sociaux, immersion dans les créations, conception de module de formation en lien avec les créations, production d’un objet réflexif (texte, audio, vidéo, photos, graphique…), discussion dans un café ou à l’occasion d’une marche à pied. Les membres du réseau scientifique :

– proposent, voire investissent un espace dédié dans la newsletter d’« ÉCRITURE EN VIS-À-VIS » adressées aux abonnés ;

– suggèrent des orientations suivant leurs axes de recherche ;

– informent des partis pris nouveaux dont les initiateurs n’ont pas encore eu connaissance, des expériences conduites qui retiennent leur attention, qui peuvent enrichir ÉCRITURE EN VIS-À-VIS  et participer à son sens.

Participent (ou ont participé) aux activités d’ÉCRITURE EN VIS-À-VIS :

Solange Alleaume

psychosociologue, cadre-formatrice en travail social  (en savoir plus)

Daniel Bizeul

professeur à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers, puis professeur de sociologie à l’université d’Angers et membre du CRESPPA-CSU (université Paris-VIII). (en savoir plus)

 

Christophe Blanchard

maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Paris 13/Nord et membre de l’Axe A du Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE (Paris 13/Paris 8). Docteur en sociologie, qualifié en anthropologie (en savoir plus)

Danièle Chabrier

sociologue, coopération en réseau,  jardicultures, cadre-formatrice en travail social à l’Institut Régional du Travail social Île-de-France Montrouge / Neuilly-sur-Marne. (en savoir plus)

Jean-Pierre Chrétien-Goni

directeur artistique du Vent se lève ! et Maître de conférence en anthropologie culturelle au CNAM Paris (en savoir plus)

Martin Givors

doctorant contractuel en arts du spectacle à l’Université Grenoble III, sous la direction du Pr. Gretchen Schiller, au sein du laboratoire [Litt&Arts] (en savoir plus)

Robert Faguy (à compter de 2016/2017)

professeur titulaire à l’université de Laval (département littérature, Québec – Canada).  Directeur du programme de Théâtre, Directeur des programmes des Arts de la scène et de l’écran, Directeur du LANTISS, laboratoire des nouvelles technologies, de l’image, du son et de la scène. Performeur. (en savoir plus)

Sophie Lucet

professeur d’université Etudes théâtrales, Département d’Arts du Spectacle, Université de Rennes 2. Directrice scientifique de La fabrique du spectacle. Romancière.

Jean-Christophe Panas

éducateur spécialisé, docteur en sociologie, psychanalyste, photographe (en savoir plus)

(…)