SAS de lecture

Création partagée autour de travaux littéraires en cours d’écriture.
EN QUELQUES MOTS 

1 – Dispositif d’expérience de lecture collective – un genre de comité de lecture populaire – autour de travaux littéraires en cours d’écriture. Échanger là où habituellement on n’échange pas. Donner à la rature une existence sociale.  2 – Le SAS de lecture suit des manuscrits, donne des retours avant publication, autorise un premier partage de texte d’écrivains (publiés à compte d’éditeur) ou d’écriveurs (pratiquant l’écriture, non socialisée par un éditeur). 3 – Est adjoint, à ce processus de réflexion sur la littérature, un regard d’artiste (plasticien, photographe ou designer sonore). Il s’agit de faire entendre un autre niveau de lecture de ce moment par ce qu’on peut définir par une « Trace ». 4 – Ce « dispositif » permet d’accueillir des rencontres écrivain-lecteurs dans des formes modulables et ludiques, une forme à inventer à chaque fois par le “metteur en scène” de la rencontre et l’écrivain invité. Chaque écrivain et lecteur ayant sa singularité, quel droit de l’auteur ? quel droit du lecteur ?

CONCEPTION

Le concept « SAS de lecture » a été conçu par Aurore Debierre & Joël Kérouanton. Selon les SAS de lecture l’un et/ou l’autre met(tent) en oeuvre le projet.

L’expérience d’un Comité de lecture au Lycée expérimental de Saint-Nazaire (autour d’un manuscrit de J. Kérouanton ayant pour sujet ce lycée, en présence d’élèves et enseignants dans ce même lieu), a préfiguré le concept du SAS de lecture. Ce comité de lecture a fait l’objet d’une partition sonore par David Christoffel. Présentation : ici. Ecoute : .

DISPOSITIF SCÈNIQUE

Salle de 50 mètres carrés minimum, si possible avec un bar ou buvette

PUBLIC

De 7 à 77 ans, lecteurs ou non, professionnels du livre ou non, handicapés ou non, avec domicile fixe ou non, sportifs ou non, en chausson ou non.

LIEU

Dans tous les lieux qui ont soif d’expériences culturelles démocratiques.

BESOINS TECHNIQUES

Matériel : 35 chaises + tables + banquettes + coussins + lampes de chevet + grignotis.

Sonorisation : pas de micro, mais l’assurance d’un lieu bien sonorisé.

Jauge : 35 personnes max.

Durée : 4h00. On peut aller vers une journée. Le temps passe vite, puisqu’il n’y a pas de spectateurs dans ce non-spectacle. Il y a des lecteurs-créateurs happés par la densité littéraire à l’œuvre, par l’aspect ludique et collectif, par l’aventure dans la langue.

NOTA BENE

A ce jour le SAS de lecture fut éprouvé à deux reprises : en février 2014, à l’Amicale des Angevins à Saint-Nazaire, autour d’un manuscrit de François Bégaudeau (Mise en scène Aurore Debierre/Joël Kerouanton, Trace de Pome Bernos), et en mai 2015 à Bordeaux, autour d’un manuscrit du même François Bégaudeau (Mise en scène Aurore Debierre, Trace de ?)).

Prochain SAS de lecture : novembre 2016, Bordeaux, mise en scène par Aurore Debierre.

Concept + dossier de presse + fiche technique sur demande