ZEC

Communauté interprétative autour des livres

 

EN QUELQUES MOTS 

ZEC (Zone d’Embarquement Critique)

Zone comme portion de territoire.

Embarquement comme moment précédent un voyage.

Critique comme l’art de juger et d’analyser des œuvres littéraires et artistiques.


Initié en 2014 par la librairie coopérative L’Embarcadère (Saint-Nazaire) et l’auteur Joël Kérouanton,  la Zone d’embarquement critique se déroule sur un cycle d’une année, à raison d’une rencontre mensuelle, pendant laquelle est mis en question un genre littéraire 1 : polar, album Jeunesse, roman Jeunesse, poésie, science-fictIon, théâtre, littérature française, littérature étrangère, mangas, essais, bandes-dessinées, roman de gare. Après sélection, des communautés de lecteurs rendent compte de la lecture sous une forme choisie, en tentant de répondre à la question « comment parler d’un livre ? ». La médiation assurée lors de chaque rendez-vous permet l’émergence de matière littéraire réemployée par l’écrivain Joël Kérouanton, qui en structure une critique, publiée sous la forme d’un article numérique et papier.

Cette aventure autour de la critique littéraire collaborative a démarré en janvier 2016 et vise une centaine de lecteurs impliqués annuellement.

Le « laboratoire » Zone d’embarquement critique est soutenu par des collaborations littéraires : le poète Bernard Bretonnière, invité en tant que lecteur-correcteur ou le romancier François Bégaudeau – éditions Verticale/Gallimard – invité pour penser les enjeux de la démocratie culturelle et faire entendre son propre point de vue de critique ; ou encore la Cie Chapitaux-Turbulences, des artistes avec autismes adeptes de l’interview (notamment au journal Le Papotin), invités ici à proposer un droit de réponse sous la forme d’une création sonore.

La Zone d’embarquement Critique sollicite l’appui des collectivés (Région Pays de Loire, Département Loire-atlantique, Ville de Saint-nazaire, DRAC) et s’associe à des « communautés de lecteurs », structures co-productrices du projet (contribution aux critiques littéraires, à l’évolution du projet et à son co-financement).


LE PHASAGE

1 – Phase de constitution des communautés de lecteurs issues de secteurs et générations plurielles.

2 – Phase de pré-sélection des livres par des professionnels invités à assumer (et à s’amuser) de leur culture « trouée » et « incomplète », en sélectionnant les livres qu’ils auraient pu lire, dont ils ont entendu parler ou qu’ils ont en tête dans leur bibliothèque mentale (sélection à partir d’une Charte prenant en compte la pluralité éditoriale).

3 – Phase préparatoire : chaque communauté de lecteurs trouve une façon de présenter/parler du livre qui lui a été attribué. Elle propose des idées de médiation pour imaginer comment parler d’un livre, par quel média réussir à restituer cette expérience à la fois individuelle et collective (vidéo, captation sonore, texte, dessin, photos, batle-book, interface numérique en open source, etc.).

4 – Phase d’échange entre les communautés, facilité par la « nomination d’ambassadeurs ». La restitution collective devient ici une expérience originale du livre partagée par différentes populations qui ne se rencontrent pas forcément par ailleurs. Il est institué un vis-à-vis entre les différents acteurs ayant un regard propre et font de l’œuvre le dénominateur commun qui les rassemble.

5 – Phase de production de la critique. À partir des productions émanant de ces rencontres, l’écrivain Joël Kérouanton réalise un texte (commande de création par la librairie, sous la forme d’un article) relatant l’intelligence et le discours collectif qui se dégagera de l’expérience. La correction de la critique est assurée via une plateforme de correction collaborative, et finalisée par un professionnel.

6 – Phase éditoriale où s’invente la forme numérique d’une « critique augmentée », qui propose en lecture à la fois le texte de la critique et le processus de sa fabrique.


OUTILS

Des plateformes de travail collaboratif en open source (framapad, docuwifi) favoriseront des temps de contribution ouvert et un travail de lecture-correction collaborative. Les échanges via le support papier seront maintenus pour les adeptes du papier/crayon.


CONCEPTION

Joël Kerouanton (à partir d’une initiative collégiale avec Agathe Malaisé / Sarah Trichet-Allaire / Camille Bloch – Librairie l’embarcadère)


PUBLIC

Tout public (un âge minimum peut être requis selon le projet)


LIEU

Dans tous les lieux qui ont soifs d’expériences culturelles démocratiques.


DURÉE

3h00 pour chacune des rencontres

Prochaine Zone d’embarquement critique : avec la librairie L’embarcadère, Saint-Nazaire, 44 – janvier à décembre 2017. Contact librairie : Agathe Mallaisé.


En savoir plus 

Notes:

  1. Nous privilégions les genres qui sortent un peu du cadre classique de la critique littéraire