Appel au public

Et si l’on affirmait, une fois n’est pas coutume, que lire est plaisir et plaisir est lire ?

Et si la lecture avait pour fonction de faire entrer de l’imaginaire et de la poésie dans le quotidien ?

Et si l’on tentait de sortir de la relation descendante d’un critique littéraire qui viendrait expliquer à une population ignorante ce que c’est la Vraie Littérature ?

Et si l’on donnait corps à cette fameuse démocratie culturelle – une voix, une production de sens – en incitant les lecteurs eux-mêmes à développer leur art de juger les œuvres littéraires ?

La démocratie culturelle ne veut pas dire que tout le monde peut tout lire. Cela veut dire qu’il n’y a pas de goûts plus légitimes que les autres.

Il s’agira ici de privilégier un projet sur un « territoire » avec des « communautés de lecteurs » investis dans un processus de création – « l’art du lecteur ». L’ambition ici est de favoriser l’expression de subjectivités multiples et l’émergence de l’inattendu.

Pour penser ce que lire veut dire, option est prise de le faire à partir d’ouvrage les plus divers qu’ils soient : polar, album jeunesse, roman jeunesse, poésie, science-fiction, théâtre, littérature française, littérature étrangère, mangas, essais, bandes-dessinées, roman de gare. Chacun des genres étant soumis aux mêmes modalités démocratiques de lecture. Avec le postulat qu’en acceptant la diversité des littératures nous irions vers une valorisation de la lecture en soi.

À partir des dits et écrits émanant de ces rencontres, l’écrivain Joël Kérouanton produira une critique (sous la forme d’un article) ayant vocation à être publiée. Tout cela, bien évidemment, avec des règles du jeu établies collégialement par le collectif auteur-lecteurs- libraires (dégustation à l’aveugle, lecture à voix haute, courte adaptation théâtrale, emprunts, livre imaginaire …). Prêt à embarquer ?